Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 février 2015

La numérisation au service de l'Histoire (suite)

Un bonheur n’arrivant jamais seul, il nous a pris l’idée d’aller voir, sur la même carte de 1771, s’il était mention de la chapelle Saint-Pavas du hameau des Bries, disparue de la mémoire des époniens.

spavas.jpg

Bien nous en a pris. Le plan de 1771 nous indique l'emplacement de la chapelle. Elle trônait à l’angle de la rue de l’École et de la rue de Perrigny.

St Pavas2.jpg

« C’est probablement en 1224 que fut fondée à Esbry une chapelle dédiée à Saint Pavas, évêque du Mans. » (René Louis & Charles Porée, Le Domaine de Régennes et Appoigny, Editions Dionysiae, 1939, p.62)

http://archivesenligne.yonne-archives.fr/ark:/56431/vta53...

R. Dhélin

18 février 2015

La numérisation au service de l’Histoire

Depuis longtemps les époniens s’interrogeaient sur l’emplacement de l’ancienne église Saint-Jean. La tradition orale disait qu’elle était probablement située à l’emplacement de l’ancienne menuiserie Olivier mais la présence effective de quelques pierres de tailles dans la cave de cette maison n’apportait pas suffisamment de preuve.

 

Olivier.jpg

C’est en consultant le site des Archives Départementales et plus précisément, le plan du centre du bourg datant de 1771, que nous avons découvert la rue des Grenouilles, la Halle et Saint-Jean. Cette dernière, bâtie intra-muros par l’évêque Hugues de Nevers (1077-1092) en pleine époque romane se situait à l’entrée du Château-Bourgeois. Elle succédait  à une première église ou oratoire Saint-Pierre datant du V ou VIe siècle et dont l’emplacement reste à déterminer scientifiquement. La collégiale enfin hérita du vocable Saint-Pierre et cette église fut rebaptisée Saint-Jean. (Cf. Cahiers de la Collégiale n°7)

ST JEAN.jpg

Nombreux sont les chercheurs qui avaient consulté ce plan sans en débusquer les précieux détails.

Merci aux Archives Départementales pour nous avoir permis cette découverte.

http://archivesenligne.yonne-archives.fr/ark:/56431/vta53...

R. Dhélin

 

11 janvier 2015

CHARLIE

LES AMIS DE LA COLLÉGIALE

SONT CHARLIE

 

24 décembre 2014

Les pierres cachées de la collégiale

Les Amis de la Collégiale

vous souhaitent de

Bonnes fêtes

et vous offrent cette copie de l'exposition réalisée

à l'occasion des Journées européennes du patrimoine 2014

---------------------------------

Nous vous invitons à visiter notre collégiale de façon inhabituelle, en levant les yeux vers les pierres les plus discrètes de l'édifice.

Commençons par l'Ouest

Veuillez cliquer sur le lien suivant:

AOC occident.pdf

 

Continuons notre visite par le Nord,

conformément au sens de circum-ambulation

adopté par les constructeurs.

Orientée vers la lumière, c'est le sens de lecture de l'architecture :

AOC5.pdf

 

Nous arrivons à l'Est, point d'origine de l'orientation de l'église

qui contribua à la défense passive de la ville :

AOC4.pdf

 

Le transept Sud nous livre une leçon de morale en images :

AOC3.pdf

 

Le Midi, enfin à l'instar du Nord, rend hommage aux constructeurs :

AOC 2.pdf

 

16 décembre 2014

Le soir du 31 décembre 2014

Le soir du 31 décembre 2014, notre collégiale s’apprêtera à passer pour

la huit centième fois

à une nouvelle année.

Guillaume.jpg En 1215, Guillaume de Seignelay achevait la construction de cette belle église gothique rurale et mettait en place une administration pour l’entretenir et la conserver.

Cette précaution a permis à l’édifice de franchir huit siècles.

En 1905 la loi de la séparation de l’Église et de l’État a renforcé les droits mais aussi les devoirs des pouvoirs publics envers les bâtiments cultuels. La Nation devint propriétaire des cathédrales, les mairies héritèrent de la lourde charge de l’entretien des églises, assurée jusque-là par les Fabriques locales.

projet de restauration.JPG

A l’instar des cathédrales, par son classement parmi les monuments historiques le 14 avril 1870, notre collégiale bénéficie également de la conservation nationale et régionale. Ces niveaux de financement supplémentaires n’empêchent pas la responsabilité communale mais elles allègent considérablement la charge de la municipalité.

De l’État à la Mairie, en passant par la Région et à moins d’une volonté délibérée, il existe toujours de bonnes raisons politiques ou financières, pour ne pas exécuter les travaux élémentaires à la survie de notre église.

 affaissement.JPG

Fin 2008 un dossier d’évaluation des urgences (aux frais de la Municipalité) a été réalisé par l’architecte en chef des monuments historiques. Un résumé de cette étude accompagnée ainsi qu’une demande de financement des travaux de rénovation ont été adressés à toutes les instances culturelles et gouvernementales. Six ans plus tard et malgré de régulières relances nous sommes toujours dans l’attente.

pinacle so.jpg

La collégiale d’Appoigny est bien plus qu’un banal lieu de culte. Témoin du passé médiéval de notre cité, elle procède avant tout de notre histoire et de notre culture. Rénovée, elle sera le lieu d’évènements artistiques et fera accroître l’intérêt du tourisme régional. C’est un atout économique que bien des pays nous envient et qui provoquera, à coup sûr, un retour sur investissements.

 étai.jpg

Notre association a pour but de promouvoir cet intérêt afin que notre cité ne devienne pas qu’une morne banlieue-dortoir auxerroise livrée aux enseignes mercantiles.

Notre Assemblée Générale aura lieu

le 20 mars 2015 à 20h30

au Foyer Municipal

Vous pourrez y acquérir et feuilleter

le n°8  de notre revue Les Cahiers de la Collégiale

En nous rejoignant vous contribuerez à donner à Appoigny une qualité de vie culturelle digne de son passé.

 C’est dans ce souci que les membres du bureau

des Amis de la Collégiale,

ainsi que son président,

vous souhaitent

de belles fêtes de fin d’année

en espérant qu’elles seront suivies

d’une excellente année 2015.

---------------------------------------------

Garder le passé en vie et donner vie au futur

 l'adhésion 2015 de 15€

donne droit au service de la revue des

Cahiers de la Collégiale n°8

Télécharger le bulletin ci-dessous :

Bulletin d'Adhésion 2015.pdf