Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 mars 2015

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Voici revenu le temps de notre

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2015

fenêtre sud.jpg

elle aura lieu le

vendredi 20 mars

à 20h30 au

FOYER MUNICIPAL d'APPOIGNY

cahiers n°8.jpg

vous pourrez y acquérir le n° 8

des Cahiers de la Collégiale

moyennant le règlement de votre cotisation 2015

Pour ce faire vous pouvez télécharger les documents ci-dessous

2015 conv AG AOC.pdf

2015 AOC APPEL DE COTISATION .pdf

 Mettez à jour vos agendas et soyez les bienvenus !

27 février 2015

La numérisation au service de l'Histoire (suite)

Un bonheur n’arrivant jamais seul, il nous a pris l’idée d’aller voir, sur la même carte de 1771, s’il était mention de la chapelle Saint-Pavas du hameau des Bries, disparue de la mémoire des époniens.

spavas.jpg

Bien nous en a pris. Le plan de 1771 nous indique l'emplacement de la chapelle. Elle trônait à l’angle de la rue de l’École et de la rue de Perrigny.

St Pavas2.jpg

« C’est probablement en 1224 que fut fondée à Esbry une chapelle dédiée à Saint Pavas, évêque du Mans. » (René Louis & Charles Porée, Le Domaine de Régennes et Appoigny, Editions Dionysiae, 1939, p.62)

http://archivesenligne.yonne-archives.fr/ark:/56431/vta53...

R. Dhélin

18 février 2015

La numérisation au service de l’Histoire

Depuis longtemps les époniens s’interrogeaient sur l’emplacement de l’ancienne église Saint-Jean. La tradition orale disait qu’elle était probablement située à l’emplacement de l’ancienne menuiserie Olivier mais la présence effective de quelques pierres de tailles dans la cave de cette maison n’apportait pas suffisamment de preuve.

 

Olivier.jpg

C’est en consultant le site des Archives Départementales et plus précisément, le plan du centre du bourg datant de 1771, que nous avons découvert la rue des Grenouilles, la Halle et Saint-Jean. Cette dernière, bâtie intra-muros par l’évêque Hugues de Nevers (1077-1092) en pleine époque romane se situait à l’entrée du Château-Bourgeois. Elle succédait  à une première église ou oratoire Saint-Pierre datant du V ou VIe siècle et dont l’emplacement reste à déterminer scientifiquement. La collégiale enfin hérita du vocable Saint-Pierre et cette église fut rebaptisée Saint-Jean. (Cf. Cahiers de la Collégiale n°7)

ST JEAN.jpg

Nombreux sont les chercheurs qui avaient consulté ce plan sans en débusquer les précieux détails.

Merci aux Archives Départementales pour nous avoir permis cette découverte.

http://archivesenligne.yonne-archives.fr/ark:/56431/vta53...

R. Dhélin

 

11 janvier 2015

CHARLIE

LES AMIS DE LA COLLÉGIALE

SONT CHARLIE

 

24 décembre 2014

Les pierres cachées de la collégiale

Les Amis de la Collégiale

vous souhaitent de

Bonnes fêtes

et vous offrent cette copie de l'exposition réalisée

à l'occasion des Journées européennes du patrimoine 2014

---------------------------------

Nous vous invitons à visiter notre collégiale de façon inhabituelle, en levant les yeux vers les pierres les plus discrètes de l'édifice.

Commençons par l'Ouest

Veuillez cliquer sur le lien suivant:

AOC occident.pdf

 

Continuons notre visite par le Nord,

conformément au sens de circum-ambulation

adopté par les constructeurs.

Orientée vers la lumière, c'est le sens de lecture de l'architecture :

AOC5.pdf

 

Nous arrivons à l'Est, point d'origine de l'orientation de l'église

qui contribua à la défense passive de la ville :

AOC4.pdf

 

Le transept Sud nous livre une leçon de morale en images :

AOC3.pdf

 

Le Midi, enfin à l'instar du Nord, rend hommage aux constructeurs :

AOC 2.pdf