Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Amis de la Collégiale d'Appoigny

  • Conseil d'administration du jeudi 4 juillet 2024

    449854587_10161351519767649_3763699047103397194_n.jpg

    étaient présents :

    Béatrice Michaudet, Damien Valet, Julien Iturralde, Claudine Dagobert, Jean-Marie Sapin, Jean-Claude Demarais, Raymond Dhélin, Claude Chauvier.

    Excusée : Eliane Dhélin

    On été abordé les sujets suivants :

    Suivi du chantier de restauration de la collégiale ( voir publication sur nos commentaires à la réception du 1er juillet)

    Virement de la subvention patrimoine pour la tranche TC1

    Préparation des JEP 20, 21 et 22 septembre : les artisans, conscients de l'importance des Journées du Patrimoine, décaleront la dépose de l'ancien toit de la tour de la collégiale afin de permettre la circulation au sommet de cette dernière. Qu'ils en soient remerciés.

    Un comité de lecture est instauré afin de valider la teneur des visites, des articles des cahiers de la collégiale ainsi que les sujets de conférences de l'association.

    Le blog qui nous donne beaucoup de soucis sera, petit à petit, abandonné au profit d'un hébergeur plus performant.

    Le cadran solaire de la tour fera l'objet d'une étude pour sa restauration.

    Le CA s'est terminé par des agapes Amicales.

    Lien permanent 0 commentaire
  • 1er juillet - réception de la tranche conditionnelle TC1

    20240701_112009.jpg

    Réception des travaux de la tranche conditionnelle 1

    Elle a eu lieu en présencede l’architecte M. Bruno Decaris, des représentants de la Municipalité, MM. Godard et Drey, de toutes les entreprises et des Amis de la collégiale, Bruno Belval et Raymond Dhélin.

    Points évoqués par notre association

    • Le versement de la deuxième subvention patrimoine par notre association.

    pignon.jpg

    • La porte du pignon sud, dont la réfection a été oubliée.

    top contrefort.jpg

    • La pollution grisâtre des sommets de contreforts s’avère inévitable, il faudra inclure leur nettoyage dans le contrat d’entretien des toits et gouttières.

    abats-sons.jpg

    • Des abat-sons, issus de la restauration du 19e siècle ne correspondent pas au niveau des cloches. Ils sont inutiles et devraient être supprimés afin de rendre aux baies concernées leur beauté d'origine.
    • La possibilité de restaurer l’ancienne salle de l’Horloge de la tour en salle d’exposition.

    DSC01576.JPG

    • La dépose des antennes relais au sommet de la tour, ainsi que le  planning de dépose de l’ancien toit, en cohérence avec les visites des journées du patrimoine les 21 et 22 septembre.

    ***

    La réunion se termine par l’annonce par M. le Maire 

    «  l'Etat vient de notifier la subvention DSIL* pour la dernière tranche de la collégiale.

    il ne reste que la DRAC** pour boucler définitivement le financement de cet édifice. »

    *dotation de soutien à l'investissement local

    ** direction régionale des affaires culturelles

    Image2.jpg

    L'architecte, Monsieur Bruno Decaris

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Réparation

    Chers Amis,

    Avec bien du mal et surtout, sans l'aide pourtant annoncée, de BLOGSPIRIT, nous avons retrouvé la possibilité d'insérer "images et fichiers".

    Il nous a fallu pour cela sacrifier la majeure partie de nos archives en ligne mais nous n'avons pas réussi à retrouver l'aspect initial de notre site.

    Néanmoins, et puisque notre abonnement perdure jusqu'en 2025, nous continuerons d'utiliser ce blog jusqu'à ce que nous trouvions une meilleure solution.

    Encore une fois, MERCI pour votre fidélité et 

    Bonne lecture

    adhésions 2024.pdf

    Lien permanent 0 commentaire
  • Bien faire et le faire savoir

    Nous concrétisons l'objet de notre association pour la défense du patrimoine culturel d'Appoigny en octroyant à la Municipalité trois subventions spécifiques de 30 000€.

    La première a eu lieu par l'intermédiaire de la Fondation du Patrimoine, pour la première tranche de travaux.

    La deuxième vient d'être versée  ce mois-ci pour la fin de la deuxième tranche.

    Echafaudage de la tour.jpg

    Restauration de la tour

    Le versement pour la troisième tranche aura lieu à la fin de cette denière, soit au printemps prochain.

    Il restera à envisager la restauration intérieure,

    mais ceci est une autre histoire...

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Assemblée Générale

    Chers Amis et sympathisants,

    Voici revenu le temps de rendre compte de nos activités passées et ce, pour la 18ème année.

    Comme le temps passe !

    La première partie sera en forme de conférence, elle rendra un hommage mérité à trois érudits icaunais :

     conférence 24.jpg

    Max Quantin, Charles Porée et René Louis

    Suivront les comptes rendus réglementaires 

    du Conseil d’administration.

    Enfin, selon la coutume et moyennant votre cotisation (15€), vous seront remis les :

    17èmes Cahiers de la Collégiale.

    cahiers 24.jpg

    Ils traiteront, actualité oblige, de la nature des eaux arrivant sur le site des

    Jeux Olympiques de Paris 

     Puis nous partagerons

     le lunch de l’amitié

    Rendez-vous le

    MERCREDI 20 MARS 18h00

    FOYER MUNICIPAL APPOIGNY

                                                 A vos agendas !

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Savoir attendre !

    Rabelais.jpg

    C’est au XVIème siècle que François Rabelais, dans son quart livre, énonçait son fameux aphorisme :

    Tout vient à poinct, qui peult attendre

    A cette époque et depuis 1215, notre collégiale avait déjà 333 années.

    Puis notre vénérable bâtisse a traversé nombre de guerres, de pillages, d’incendies mais elle a réussi à parvenir jusqu’à nous. A l’époque de Rabelais, elle s’est vue complétée d’une tour à la mode d’Auxerre, qui l’a souvent fait désigner comme une petite cathédrale rurale.

    Cllégialle travaux Nord.jpg

    Classée monument historique en 1870 elle fut l’objet d’une restauration « économique » compte tenu des dépenses guerrières de la France de l’époque.

    Image4.jpg

    Depuis, les intempéries, les conflits, les explosions des camps de munition lui ont fait subir les derniers assauts.

    Entretenue par les curés affectataires successifs elle a vécu, bon an mal an et, sans être totalement abandonnée, elle a été quelque peu délaissée.

    En 2007, un projet d’orgue réveilla les consciences patrimoniales. Il était à l’évidence impossible d’installer un instrument dans un lieu si peu entretenu.

    Maître d'oeuvre.jpg

    Notre association comprit qu’il valait mieux avant tout qu’une restauration générale fut réalisée. Nous avons sollicité la Municipalité :

    début.jpg.

    Une première tranche fut alors réalisée mais eut pour effet d’essouffler les efforts municipaux.

    Image6.jpg

    A la fin du dernier mandat nous avons demandé au maire sortant de lancer néanmoins le dossier d’une deuxième tranche de travaux. Ce qu’il a fait, il faut l’en remercier.

    Travaux qui ont été suivis par l’équipe actuelle, il faut l’en remercier.

    Les Amis de la Collégiale participent financièrement à chaque séquence de restauration.

    En finale, nous avons le projet de reconstituer un ilot des anciens bancs qui seront restaurés à nos frais par un ébéniste.

    Image8.jpg

    Nous avons eu la joie de voir disparaître l’ignoble béquille qui soutenait le nord-ouest.

    Image9.jpg

     

     

    Image10.jpg

    La chronique de l'étai n'aura donc

    plus de raisons d'exister

    Image11.jpg

    Une première tranche est réalisée,

    la seconde est engagée...

    Image12.jpg

    Image13.jpg

    Image14.jpg

    Image15.jpg

    De longs et pénibles efforts seront encore nécessaires.

    Mais il est maintenant permis de voir aboutir le chantier.

    Merci à Monsieur le Maire et à toute son équipe

    pour ce magnifique travail.

    Nous adressons à tous et tout particulièrement aux amoureux du Patrimoine

    Nos meilleurs vœux !

    ban+23.jpg

    Lien permanent 0 commentaire
  • A l'heure des cloches

    Pour des raisons de sécurité nous avons décidé de nous séparer de l'interface PayPal sur notre blog. 

    Notre assemblée générale aura lieu en avril 2024 où, selon la tradition, le nouveau numéro des "Cahiers " sera remis aux adhérents à jour de leur cotisation :

    couv 14.jpg

    Mais il est déjà possible de se mettre à jour 

    selon les modalités décrites

    dans le document ci-dessous :

    adhésions 2024.pdf

    Cloches de Noël.jpg

    Nous en profitons pour vous annoncer que 

    notre collégiale a retrouvé son horloge

    ainsi que ses sonneries

    victimes cet été de la foudre.

    Le système a été remis en fonction,

    lundi 4 décembre.

    DSC01645.JPG

    Il sera donc possible de revoir les heures

    accompagnées de la sonnerie

    des cloches retrouvées,

    pour une période de fêtes

    que nous vous souhaitons

    joyeuses et en paix.

    ban+23.jpg

    Lien permanent 0 commentaire
  • Noeud gordien

    Conviés par Monsieur le Maire, nous sommes venus nombreux à la réunion publique consacrée à la présentation de l’opération cœur de village d'Appoigny.

    Chacun a pu donner son avis et ses observations, constructives pour la plupart.

    Lors d’un conseil municipal précédent et ouvert au public, notre association avait exprimé le souhait qu’une chicane soit pratiquée sur la rue Châtel-Bourgeois au droit de l’entrée principale de la collégiale pour :

    • Respecter la circulation des cérémonies dans l’axe de l’église.
    • Qu’une place de stationnement y soit instaurée afin éviter ainsi une interdiction, pour autant que soient respectés les alinéas 1erdes articles R. 417-9 et R. 417-10 du Code de la route, qui disposent que "tout véhicule à l’arrêt (ou en stationnement) doit être placé de manière à ne pas constituer un danger pour la circulation" et "de manière à gêner le moins possible la circulation".

    Image13.jpg

    1 – Motte féodale (an mil)

    2 – Porte principale de la collégiale.

    3 – Boulodrome/parking intermittent

    Lors de la présentation du 2 novembre la chicane était bien instaurée mais il semblerait que la réflexion se soit orientée de l’autre côté de la route en destinant l’ensemble de la place de la Charte au stationnement, véhicules funéraires compris. Cette solution serait idéale si elle n’induisait pas deux problèmes délicats :

    • Faire traverser la route par les employés funéraires transportant le corps. A la question du trouble à la circulation, il fut répondu qu’il suffisait de l’interdire. (nous pensons que cette interdiction sera très difficile à gérer.)
    • Mais ce qui n’a pas été abordé lors de la réunion fut le cas du boulodrome qui, s’il n’est pas permanent, encombre néanmoins le parking. Nous apprenons non officiellement qu’il est envisagé de repousser nos amis boulistes en lieu et place de la motte féodale, qu’il suffirait d’araser.

    Loin de vouloir contrer les efforts de la Municipalité que nous apprécions d’autre part, la dégradation du plus vieux témoin de l’origine de notre village, nous afflige, nous consterne et nous émeut.

    Nous avons eu plusieurs fois l’occasion de parler de cette motte féodale après avoir pris connaissance de l’étude de Gabriel Fournier :

    Fournier.jpg

    Motte.jpg

    Image15.jpg

    Image16.jpg

    Il est vrai qu’en l’an Mil nos ancêtres étaient loin de se soucier des parkings mais le respect de notre patrimoine nous interdit de raser cette motte qui a vu se dérouler tous les chapitres de notre histoire locale.

    IMGP8724.jpg

    Monsieur le Maire, mesdames et messieurs les élus, les Amis de la Collégiale vous supplient de ne pas sacrifier cette motte pour la seule raison de pouvoir y garer une voiture.

    Lien permanent 1 commentaire
  • La lune fut très belle

    bache2.jpg

    Pour dynamiser sa campagne de don, la Fondation du Patrimoine nous a incité à organiser des évènements de qualité :

    Nous avons suivi les conseils et reçu, pour un premier concert, le duo Harpe et Saxo de Béatrice Guillermin et Nicolas Prost.

    duo.jpg

    L’ambition de produire des concerts à la hauteur de la formidable aventure de notre collégiale, la faire renaître de ses presque ruines se devait d’être accompagné d’un écrin musical capable de la réveiller dignement de toutes les années passées dans la pénombre de l’oubli.

    C’est ce qui nous a conduit à faire

    la connaissance d’Obsidienne.

    obsi.jpg

    A la lecture du répertoire de ce groupe nous avons, peut-être un peu trop vite, choisi le spectacle de la « Lune très belle », paraphrasant en pensée Edmond Rostand, « c’est dans la nuit qu’il est bon de croire à la lumière. »

    PGM.jpg

    L’élément déclencheur de notre choix fut, il faut bien se l’avouer, la présence de la Sybille à la deuxième ligne du programme.

    Sib2.jpg

    Présence que nous avons découvert nous aussi en ce lieu, au milieu des pierres hautes de notre édifice et que nous avons étudié dans le

    11e Cahiers de la Collégiale en 2018.

    La Sibylle à Rome, la Pythie à Delphes, sous des appellations diverses et venant du fond des âges et de l'actuelle Crimée, apparait dans l'art de l'Occident chrétien vers le XIIe siècle, à la veille de la construction de notre édifice par Guillaume de Seignelay.

    pithie.jpg

    Une et multiple, la Sybille relie païens et chrétiens. Annonciatrice de résurrection, voire de renaissance, elle les conduit d’une humanité mortelle à une divinité éternelle.

    Harcelée sexuellement par un « Apollon », la tradition nous dit que la Sibylle obtient, en échange de ses faveurs, un millénaire d’existence mais sans la dispense de la vieillesse. Telle une momie desséchée, elle se recroqueville au plafond de sa grotte, abandonnée, oubliée et finalement invisible.

    Qui mieux que la Sibylle peut personnifier les décrépitudes de notre collégiale ?

    Elle aussi, presque millénaire, n’en subit pas moins les injures d’un temps qui la conduit inexorablement de l’ordre du construit, au désordre du tas de pierres. 

    Recroquevillée au mur nord de l’église, la Sibylle d’Appoigny était abandonnée, oubliée et finalement invisible aux yeux des Époniens.

    Curieusement c’est à la première phase de la restauration que nous fûmes incités à déchiffrer cette figure étrange.

    Fallait-il y voir quelque signe ?

    rose.jpg

    Un académicien du siècle dernier la compare à une rose de Jéricho. Recroquevillée, elle aussi, en milieu désert, elle attend la moindre goutte d’eau pour reverdir et renaître.

    Bien que cette eau soit un élément plutôt destructeur pour la collégiale, nous avons associé la Sibylle au concept de Restauration.

    Avec Emmanuel Bonnardot, nous avions envisagé d’entrecouper les paragraphes du programme par une évocation historique de notre village.

    Mais à la réflexion il nous a semblé bien plus prometteur de se fier au message sibyllin d’autant que le dernier paragraphe s’intitule :

    Et la lumière fut…

    Nous nous sommes donc laissé guider par

    les musiques médiévales de la nuit

    pour accompagner la deuxième séquence du réveil de notre monument…

    …et bien nous en a pris car cette seconde animation a vu la collégiale se remplir pour le plus grand plaisir de l’assistance, et d’Obsidienne qui fêtait son trentième anniversaire :

    1.jpg

    Cinquante programmes ont été remis

    à quatre-vingt-huit spectateurs

    Programme obsidienne-1.jpg

    3.jpg

    4.jpg

    5.jpg

    6.jpg

    7.jpg

    8.jpg

    9.jpg

    10.jpg

    11.jpg

    12.jpg

    Notre association conserve l’espoir d’un avenir meilleur pour son monument.

    13.jpg

    Puissent de nombreux Époniens désireux d’un centre-ville culturel attrayant nous rejoindre pour organiser d’autres manifestations de qualité.

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le troisième homme

    monard.jpgMaurice.jpg

    didier.jpg

    L’association culturelle des amis de la collégiale tire son existence d’une amitié fondatrice, elle demeure reconnaissante à trois hommes hors du commun.

    Jean-Paul Monard, qui fut conseiller municipal, Maurice Gruau, le curé d’Appoigny et Didier Delemarle, créateur de la Tiffery.

    La générosité du premier et l’abnégation du second ont permis aux Amis de la Collégiale de fonder de nouveaux espoirs quant à la mise en valeur de l’édifice.

    Didier Delemarle, le troisième homme, installa avec Martine, un salon de coiffure à Appoigny en mai 1983 et devint ainsi le voisin de Jean-Paul Monard.

    En 1992, ce dernier fit un leg inespéré à Maurice Gruau. L’unique condition de ce leg était qu’il fut employé à la mise en valeur de la collégiale. Maurice a eu l’honnêteté de transmettre les fonds aux Amis de la collégiale.

    L’action bénéfique de Didier eut lieu au décès de Jean-Paul Monard. La volonté de maintenir le souvenir de son voisin le fit adhérer à l’association, il exposa alors tous les numéros des Cahiers de la Collégiale ce qui, par leur succès d’estime, contribua à la notoriété patrimoniale du monument.

    Didier vient de rejoindre ses amis Jean-Paul et Maurice, disparus. Grace à leur action notre collégiale demeurera éternelle.

    Les Époniens, au cœur de notre village, se devront de penser à eux.

    Cahiers n°1 copie.jpg   collest.jpg

    Lien permanent 0 commentaire
  • Journées du Patrimoine

    affiche conférence.jpg

    affiche visite.jpg

    Lien permanent 1 commentaire
  • Forum des associations

    Malgré la chaleur les Amis de la Collégiale étaient fidèles au poste

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • SEPTEMBRE PATRIMOINE

    vendredi 15 septembre 2023

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Forum des Associations Appoigny

    forum 22.jpg

    Le forum des associations aura lieu 

    le samedi 9 septembre de 14h à 18h

    à la salle polyvalente d'Appoigny.

    Les Amis de la Collégiale y seront présents

    L'entrée est gratuite.

    Venez nombreux

    Lien permanent 0 commentaire
  • Médiathèque Appoigny

    Guillaume de Seignelay constructeur

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Néolithique à Gurgy

     

    Gurgy.jpg

    A écouter sur France Culture :

    L'invité(e) des Matins d'été par Julie Gacon

    Nécropole néolithique dans l'Yonne : ce que la génétique raconte de nos ancêtres (radiofrance.fr)

    Dans les années 2000, nous avons retrouvé les restes de 128 personnes sur le site des Noisats à Gurgy, dans l’Yonne. Durant les fouilles, les archéologues, menés par Stéphane Rottier, remarquent que ces tombes ne se chevauchent pas et comprennent qu’elles n’ont, alors, pas été disposées par hasard. En utilisant la recherche génétique, les scientifiques ont pu identifier les liens qui unissaient ces individus.

    A ne pas manquer !

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Nos amis de Pontigny

    nous prient d'insérer

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Mise à l'honneur d'une entreprise éponienne

    20230726_173757.jpg

    Notre Ami Damien a donné de son temps et de son atelier pour confectionner les supports et l'installation de la campagne de dons organisée par la Fondation du Patrimoine.

    Qu'il en soit remercié

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Nos Amis de Pontigny

        nous prient d'insérer

    "LA VOIX DES URSULINES"

       Musique pour l'éducation de la jeunesse en Nouvelle-France (Québec) au temps du Roi-Soleil   

    Dimanche 23 juillet

    14h:  mise en contexte du concert par Ghislain Dibie

    "Apprendre en chantant"

    Présentation d'une femme d'exception, Marie Guyart (1599-1672), devenue Mère Marie de l'Incarnation, première religieuse à partir en mission à l'étranger, mystique et femme d'action, sensible aux problèmes posés par la colonisation.  Arrivée à Québec en 1639, elle fonde le couvent des Ursulines. Le chant et la musique occupent une place centrale dans l'éducation qu'elle propose tant aux filles de France qu'aux jeunes Indiennes dont elle va apprendre les langues.

    planetes.jpg

    15h30 : Concert

     Reconstitution à Québec d'une journée en musique en trois tableaux :

    -  Musique sacrée : office chanté

    -  Récréation en musique

    -  Divertissement dans un palais à Québec

    Couperin, Charpentier, D'Ambleville, ...

     par l'ensemble

    "Le Concert des Planètes"

    direction Alice Cota et Ghislain Dibie

    Chant, violes de gambe, orgue positif, flûte

    Conférence et concert dans l'église

    Réservation et information

    03 86 47 54 99

    accueil@abbayedepontigny.com

    18 et 15€

    Dans l'attente et le plaisir de vous accueillir,

    les Amis de Pontigny

    Lien permanent 0 commentaire