Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ass. culturelle des Amis de la Collégiale d'Appoigny

  • Écho de l'Étai -12

     

    2301381958.jpg

    Chers Ami(e)s

    Tout vient à temps à qui sait attendre

    Nous ne résistons pas

    au plaisir immodeste

    de vous faire partager la mise à jour de la

    Plateforme Ouverte du Patrimoine de la base Mérimée.

     

    Le ministère de la Culture a enfin mis en ligne

    notre requête de 2016

    au sujet du vocable de l’église d’Appoigny.

    Bien que le titre de la fiche soit quelque peu ambigu :

    Image2.jpg

    La description énumère l’historique

    qui explique la confusion du vocable.

    Espérons que cette étude rendra à notre collégiale le nom qui lui a été attribué lors de sa dédicace

    aux environs de 1220 :

    l'unique Saint-Pierre

    Bonne lecture

    https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00113573

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • De notre ancien président

    C.Géry.jpg

    Cher monsieur Géry,

    Je sais que vous avez souhaité partir dans la simplicité et la discrétion.

     Monsieur Géry, c’est ainsi que je vous ai appelé durant de nombreuses années.

     En compagnie de Jean-Paul GUY, vous êtes venus me proposer de prendre la suite de notre association.

    Afin de respecter votre volonté, je ne me livrerai pas à une litanie de dates et de souvenirs.

     Il suffira de dire que, succédant à Mme Quéré, vous avez hérité d’un lourd dossier :

    Inspiré par le généreux donateur, Jean-Paul Monard et notre regretté curé, Maurice Gruau, vous avez entrepris une collaboration financière avec la Municipalité pour l’installation d’un orgue dans cette collégiale.

    Vous étiez en passe d’y arriver quand un soi-disant « lobby culturel » manifesta son opposition auprès des autorités ministérielles qui avaient pourtant donné leur accord.

    Vous fûtes en butte au double prétexte de l’état sanitaire de l’église qui ne permettait pas l’installation de l’instrument, prétexte pervers pour refuser la subvention du rétablissement de l’état sanitaire, au risque de voir un orgue sur le jubé.

      Malgré tous ces obstacles vous avez fait montre de persévérance et avez réussi à monter le dossier. Mais de tristes évènements familiaux vous ont ôté la force de continuer et avez décidé de passer le relais, ce qui fut bien légitime.

      Vous n’avez, malgré tout, pas cessé de soutenir notre association et, au fil du temps et des visites réciproques, j’ai réussi à vous appeler Charles.

     Vous faites partie de la lignée des relais qui ont permis à notre collégiale d’atteindre ses 800 printemps. A ce titre nous maintiendrons le souvenir de votre passage dans nos archives.

     Les Amis de la Collégiale ne peuvent vous laisser partir sans un ultime « au revoir ».

    Vous allez retrouver vos chers disparus et vos amis, époniens d’antan.

     Bon voyage Charles

    Raymond Dhélin

    Lien permanent 0 commentaire
  • De nouvelles fouilles en Appoigny

    Pour faire suite à notre conférence du 28 avril,

    Veuillez trouver ci-joint le rapport de l'INRAP sur des fouilles préventives effectuées ce printemps au lieu-dit "Les Ruelles".

    Bonne découverte !

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Écho de l'Étai - 11

    Depuis huit siècles la collégiale d’Appoigny survit des injures du temps, des guerres et surtout de l’indifférence. Jusqu’en 1905 la pérennité de l’édifice fut assurée par les soins et la surveillance du Conseil de Fabrique. Tant bien que mal ce Conseil réussit à convaincre les édiles de la nécessité d’une restauration qui fut effectuée malgré les dommages de guerre de 1870. Au début du siècle dernier, la  loi de séparation de l’Église et de l’État supprima les Fabriques pour en confier les attributions aux communes. Ces dernières ne virent pas toujours la nécessité de sauvegarder les témoins du patrimoine.               

    La prise de conscience de cette nécessité est récente en Appoigny.

     

     

    Il faut saluer l’action du maire Alain Staub qui, le premier, engagea la  première phase de la restauration .

     

     

    L’association culturelle des Amis de la Collégiale a pour vocation de mettre fin à l’indifférence, afin que ce vénérable édifice retrouve sa beauté première. Nous le devons aux générations d’Époniens qui, depuis huit siècles se transmettent cet héritage. Héritage considéré par les spécialistes, comme un joyau de la jeune architecture gothique, l’opus francigenum.

     

    Un conservateur honoraire du Patrimoine, de passage en Appoigny nous livra ses impressions :

     

    « On imagine la splendeur de l'édifice, si les ravalements extérieurs étaient complets, si la polychromie d'architecture intérieure était restituée, si le jubé, les autels, la statuaire étaient toilettés, si un espace sécurisé, accessible au public, était dédié au mobilier, si les déplorables cloisons des ouvertures à l'étage médian de la nef étaient supprimées, si des planchers existaient à tous les niveaux de la tour, si les baies retrouvaient une parure de vitraux ou de grisailles, si des visites guidées étaient assurées régulièrement, dans le cadre d'un accueil permanent, si un guide du visiteur était disponible... »

     

    Il faut saluer la volonté de la nouvelle municipalité qui a bien compris l’enjeu touristique, représenté par la collégiale. Restaurée et mise en valeur, elle nous vaudra une clientèle pour nos commerces, ainsi qu’une réputation à la hauteur de son passé historique et une fonction d'étape sur les grands itinéraires patrimoniaux.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Écho de l'Étai - 10

    AC Appoigny.jpg

    Contrairement aux précédents,

    le sujet de ce dixième Écho de l’Étai

    traite de la satisfaction de notre association.

    Le deuxième dossier de restauration de la collégiale

    est bien avancé.

     Sur proposition de M. le Maire, le Conseil Municipal,

    a décidé de porter au budget prévisionnel de 2022

    la rénovation 

    des toitures de la nef,

    des charpentes,

    des  bas-côtés et des façades,

    pour faire suite à la première rénovation de 2017.

    Diverses subventions sont sollicitées

    DRAC

    Préfecture

    Région Bourgogne Franche Comté 

    LOGO_Fondation_du_patrimoine.jpg

    Notre association se propose de

    compléter ces subventions

    par un don

    qui s'ajoutera à ceux collectés par

    la Fondation du Patrimoine

    au profit de la Municipalité.

    Proposition qui a été acceptée à l’unanimité

    le 6 janvier 2022

    Le suivi de ces dons que nous espérons venir de toute la France pourra se faire sur le site :

    https://www.fondation-patrimoine.org/

    Sans titre-1.jpg

     

    Lien permanent 0 commentaire