Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

les pierres hautes du nord de la collégiale d'Appoigny

Sans verser dans un ésotérisme de bazar, il nous semble logique d'adopter un sens de lecture pour déchiffrer la signification des pierres hautes que nous ont laissé les compagnons constructeurs de la collégiale d'Appoigny. Il nous a paru impossible que ces figures aient été disposées au hasard, c'est pour cette raison que nous vous proposons une lecture qui ne demande qu'à être critiquée et enrichie.

Nord 7.jpg

A l'inverse de l'oriental, le monde occidental a toujours accompli la circumambulation rituelle en suivant le cours apparent du soleil, c'est-à-dire en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, notamment durant la cérémonie de dédicace de notre collégiale (voir Cahiers de la collégiale n°11 - 2018). Nous supposons donc que la disposition des pierres hautes a procédé de la même tradition et vous invitons à suivre du nord au midi - en passant par l'orient - pour finir à l'occident, ce que les imagiers du Moyen-Âge ont souhaité nous transmettre. 

Nord 2a.jpg

La première fenêtre arbore deux têtes parfaitement conservées. Leur situation au nord de la construction, pourrait signifier qu'il s'agit du maître d'ouvrage, l'évêque Guillaume de Seignelay à droite et de son maître d'œuvre, dont le nom ne nous est pas parvenu, à gauche.

En troisième position vient le "singe" chef de chantier itinérant.

Nord 6b.jpg

Nord 6a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Par son originalité, le pinacle du premier renfort mural mérite bien ces deux vues. Il représente un singe dégustant les fruits d'un bouquet de faîtage. La tête d'un homme mûr et autoritaire y est associée d'un côté. De l'autre, une grenouille s'apprête à sauter de sa feuille de nénuphar.

Le patron des compagnons constructeurs, récolte le fruit de son travail - s'apprêterait-il à partir vers un autre chantier?

Nord 3a.jpg

A la deuxième fenêtre, ce couple bien sage représente-t-il de généreux donateurs sollicités pour la construction ?

Nord 4a.jpg

Les dégâts de la troisième fenêtre ne nous permettent pas d'attribuer au personnage restant une fonction particulière.

Nord 5a.jpg

C'est à l'endroit le plus froid de l'édifice, face au cimetière voisin, au pinacle du second renfort mural, que le maître d'œuvre a choisi de signifier le règne du mal.

La mort trône avec deux disciples au facies inquiétant.

Nord 5c.jpg

Nord 5b.jpg

La quatrième fenêtre souligne la vétusté de son environnement et pour finir, une figure évoque le "dies Irae" de la cérémonie des funérailles, qui rappelle 

"quelle sera la frayeur des hommes, selon les oracles et les prédictions de la Sibylle, lorsque le souverain Juge paraîtra pour examiner leurs actions selon la rigueur de la Justice."

Cahier 11.jpg

A suivre...

 

 

 

Lien permanent Catégories : Architecture 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel