Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Écho de l'Étai - 5

Sans titre-1.jpg

Chers Amis,

Combien cette béquille a-t-elle connu de Maires en Appoigny ?

Si l’on en croit la rumeur il se peut qu’elle fut érigée sous le mandat de M. Jules Voitier et il est probable qu’à cette époque, l'appui se devait d’être provisoire. Gageons que le Maire ne se doutait pas que 24 années à la tête de la Municipalité ne lui permettraient pas de trouver les fonds nécessaires à la réparation.

Puis ce fut le tour de M. Jean Massé. 12 années passèrent qui ne suffirent pas non plus à l’éradication de ce végétal pilier. Il est vrai que la saga de l’orgue électronique de Jean-Paul II avait lourdement obéré les volontés associatives et municipales.

Puis vint le temps de M. Jacques Paclin. Durant 19 ans, la guerre de l’orgue fit rage, laissant dans l’ombre le sinistre poteau.

IMGP3688.JPGUne catastrophe enfin relégua aux calendes sa disparition puisqu’il fallut dédier les finances à la couverture d’un toit de tôles, provisoire lui aussi, sur le bas-côté Nord qui venait d’être totalement sinistré.

M. Alain Staub enfin se jura d’y parvenir mais ce fut en vain. 12 années d’efforts ne suffirent qu’à initier une restauration, lancée en 2009 et réalisée en 2017, à 25%.

 

Le pylône est toujours là, intact, septuagénaire. Il semble dire à tous, qu’à l’instar des formerets qu’il soutient, il se sent capable de durer, lui aussi, 800 ans. Mais la fiente des pigeons, remplissant inexorablement et impunément le chéneau de la tour, ne lui donnera pas la chance de battre ce record de longévité.

degradations-dues-aux-fientes-de-pigeons-a-saint-avold-1541669626.jpgEncore quelques hivers, quelques générations de colombidés et le bois cédera sous la pression de l’entropie. Il se peut malheureusement que l'échéance fatale advienne avant la fin du prochain mandat. 

Ce soutien d'un autre âge a donc connu 4 Maires. Nous attendons avec pragmatisme et bienveillance la mise en place de la nouvelle équipe avec l'espoir qu'elle puisse se donner les moyens de renvoyer cet étai à une retraite bien méritée. 

Et comme le dit ce cher Rabelais :

Tout vient à poinct à qui peult attendre

 

4+.jpg

 

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel