Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 août 2013

Où l'on reparle du chéneau

Nous avons été agréablement surpris par une intervention lors du dernier Conseil Municipal:

chéneau0001.jpg

Gargouille ouest.jpg

Ce problème est récurent. En effet,  il y a quelques mois, ce chéneau a été nettoyé. Lors de cette opération nous avons constaté qu’un entretien périodique de cette zone s’avérait indispensable.

Au 19e s., lors de la réfection « économique » du toit de la collégiale, il n’a pas paru utile de prévoir une fenêtre de visite de ce chéneau qui est régulièrement oublié.

 cheneau.jpg

Caché derrière l’appareillage du mur de la façade ouest, il alimente une gargouille qui, lorsqu’elle est bouchée, fait déborder le chéneau. Les eaux de ruisellement de la moitié du toit de la nef n’ont pas d’autre chemin que les combles surplombant le fameux étai.

IMGP3692.JPG

La fuite, ne se borne pas à démolir la voûte du bas-côté Nord, elle imprègne également le sol, provoquant un affaissement conséquent.

affaissement.JPG

Le n° 1 / 2007 des Cahiers de la Collégiale avait soulevé ce problème qui semblait induit par un mauvais calcul des arcs-boutants, placés trop bas.

L'étai.pdf

Il apparait aujourd’hui que l’eau soit la seule cause de ces désordres.

A plusieurs occasions, la commission municipale du Patrimoine a signalé la nécessité d’un nettoyage régulier de ce chéneau… sans suite.

Ce problème a été repris à chaque assemblée générale de notre association… sans suite.

Nous souhaitons vivement que la municipalité  prenne conscience de la gravité de ce dysfonctionnement qui, pour des raisons d’économie à court terme, entrainera, à moyen terme, de sérieuses dépenses.  

Au même titre que tous les équipements municipaux, notre collégiale mérite un minimum d’entretien qui se doit d’être effectué par des professionnels et non par des bénévoles, aussi désintéressés soient-ils.

Raymond Dhélin

Les commentaires sont fermés.